Nouvelles perspectives

Quelles sont les nouvelles perspectives qu’offrent les friches industrielles Arcelor-Mittal entre Schifflange et Esch-sur-Alzette pour le développement de notre localité ? Quelles sont les possibilités qui se présentent pour développer des infrastructures routières sur ce site ?

Le « CSV Schëffleng » est d’avis qu’une nouvelle liaison routière entre les communes de Schifflange et Esch doit être prise en considération lors des discussions relatives au développement des friches industrielles Arcelor-Mittal.

Concernant l’orientation future à donner audit site, il y a lieu de noter qu’aucune décision y relative n’a été prise par les autorités compétentes.

A l’heure actuelle, des études de faisabilité, dont les résultats sont attendus pour septembre 2017, analysent les possibilités qui s’offrent sur ladite partie du territoire communal. Aussi, des analyses du sol, dont l’objet est de déterminer le degré de pollution du sol, sont en cours, et serviront de base de discussion lors des prochaines réunions de concertation au sein de l’AGORA (entité en charge du développement du projet).

Trois comités d’accompagnement (regroupant e.a. les représentants des autorités communales de Schifflange et d’Esch), ainsi que six groupes de travail (aspects techniques), ont également été instaurés pour contribuer aux travaux de revalorisation des friches.

Au sein de ces structures sont discutées les problématiques liées aux défis urbanistiques entourant le site, et ce sans perdre de vue leur compatibilité avec les projets en cours, ou prévus, sur le territoire des communes concernées. Un autre aspect thématisé est lié au développement des infrastructures routières, et plus particulièrement le raccordement du site au réseau autoroutier, ainsi que l’amélioration de la circulation autour des localités de Schifflange et d’Esch. L’essor économique, l’aspect environnemental, sont quelques exemples de la pluralité des thèmes traités au sein desdits groupes. Il est important pour le « CSV Schëffleng » de développer le site d’une manière telle à ce que la qualité de vie et de l’habitat de notre commune peuvent être optimisées.

Les premières conclusions dans  ce dossier, que le « CSV Schëffleng » suit de très près,  ne seront probablement pas disponibles avant l’automne 2017. 

La défense des intérêts des habitants de la commune est une priorité pour le « CSV Schëffleng ». La fermeture des trois barrières ferroviaires engendrera un changement considérable pour notre localité. L’impact de cette fermeture, entre autre sur la circulation routière, n’est, à l’heure actuelle, pas entièrement connu.

Dans la continuité de son programme électoral de 2011, le « CSV Schëffleng » réitère sa demande quant à une nouvelle liaison routière entre les communes de Schifflange et Esch à hauteur du passage ferroviaire près de la rue de l’Industrie, voir à hauteur du « Leesbierg » (frontière communale entre Schifflange et Esch), combinée avec un nouvel accès vers l’autoroute. De même, le « CSV Schëffleng » est en faveur d’une liaison directe entre le lieu-dit « Schlassgoart » à Esch » et la zone industrielle « Um Monkeler ». Nous voulons réduire le trafic au centre-ville de Schifflange, et optimiser le flux de la circulation vers Esch.

Un aspect important ne doit pas être perdu de vue dans cette conception. La rue du Moulin ne devra plus être utilisée par les automobilistes pour contourner l’accès difficile vers l’autoroute A4/A13. Le développement des friches Arcelor-Mittal représente une opportunité unique pour affronter ce sujet.

La revalorisation des friches Arcelor-Mittal ne devra pas se limiter à la construction d’un nouvel accès routier reliant Schifflange et Esch. 

Le nouvel accès routier ne représente qu’un aspect particulier dans un projet de développement global de l’agglomération Schifflange-Esch, et qui offre des potentialités intéressantes, voir uniques : nouveaux commerces, nouvelles habitations, revalorisation des quartiers voisins, intégration d’espaces verts, protection de la nature. L’espace à développer offre des possibilités tant aux habitants de notre commune, qu’à la nature, dont la protection est toujours aussi importante. Il est indispensable que les chances qui s’offrent à notre commune soient saisies, et le « CSV Schëffleng » est prêt à relever le défi !

Le « CSV Schëffleng » est toujours à l’écoute d’alternatives pouvant avoir un impact positif sur la commune, et estime que celles-ci devront faire partie d’un plan directeur.

Cliquez ici pour la version luxembourgeoise de l’article.